logo publicité Visiter le site national
retour à l'accueil plan du site Contacter le groupe régional administration du site
UNION DES INGENIEURS CNAM 292 rue Saint-Martin 75003 PARIS tél : 01 42 72 64 40 Fax : 01 42 78 26 43
Vous êtes ici : Actualité > conférence : "Marie et Irène Curie, deux chimistes à l’origine de la découverte de l’énergie nucléaire"
Actualité
L’actu de l’UNICNAM et du CNAM pour tous ...
A vos Agendas
Espace Video et DVD
Evénements, sorties
Notes de lecture
Publications
UNICNAM et IDF TV

Association
Notre association : son histoire, ses missions, adhérer ...
Conseil d’administration
Statuts & réglements
Lettre de l’Union
Projets
Accompagnement, parrainage
Assemblées générales
Nous contacter, adhérer
Vision 2014
Vos représentants

Groupes régionaux et groupes professionnels
Tout sur les groupes de l’Unicnam

Petites annonces
Un service gratuit pour les adhérents

Emplois & Stages
Offres d’emplois et Cv
Candidatures
Offres d’emploi & Stage

Ingénieurs
Nos relations avec les autres Ingénieurs ...
Adhérents Actifs
CNISF
Réseaux Professionnels

Partenaires
Nos partenaires se présentent.

Documentation
Notre fonds documentaire.

2011 : Année Internationale de la Chimie
conférence : "Marie et Irène Curie, deux chimistes à l’origine de la découverte de l’énergie nucléaire"
le 9 décembre 2011, Amphi PP, par Jacques Foos, Professeur Honoraire au CNAM, au CNAM Paris
jeudi 22 septembre 2011, par Laurent Donge


Une conférence pour l’année de la Chimie intitulée :

"Marie et Irène Curie, deux chimistes à l’origine de la découverte de l’énergie nucléaire".

Par Jacques Foos, Professeur Honoraire du CNAM. 

En savoir plus sur le professeur Foos ...

En effet, si la découverte du phénomène de radioactivité a été mis en évidence par Henri Becquerel (1896), ce dernier pense que ce phénomène est lié à l’uranium. C’est un raisonnement de chimiste qui conduit Marie Curie à découvrir que ce phénomène est beaucoup plus général. En effet, que fait un(e) chimiste qui veut étudier un phénomène qui touche un minerai d’uranium ? Il (elle) le purifie, pensant amplifier cet effet. Or, comme on le sait, le phénomène obtenu alors est plus faible, ce qui la conduit à penser que la "gangue" du minerai contient des éléments plus "radioactifs"(c’est M. Curie qui invente ce mot) que l’uranium lui-même. Elle met au point des méthodes de séparation et d’extraction encore utilisées aujourd’hui qui lui permettent d’isoler le polonium en juillet 1898 puis le radium en décembre 1898.

Pendant près d’une génération, on pense que ce phénomène de radioactivité ne concerne que les éléments allant du plomb à l’uranium, permettant à ce dernier de revenir jusqu’à la stabilité. Là encore, c’est la chimie ou plus exactement le radiochimie qui va permettre à sa fille Irène et à son gendre, Frédéric Joliot d’isoler de façon très rapide, à la suite d’une réaction nucléaire, un isotope radioactif du phosphore, le phosphore-30 dont la période est d’environ 2 minutes et demi (ce qui signifie qu’il n’en reste que le millième au bout de 25 minutes !). C’est la découverte de la radioactivité dite artificielle (mais c’est en fait une radioactivité naturelle re-créée par des moyens artificiels) qui leur vaudra le prix Nobel de Chimie en 1935. Ils venaient en réalité de montrer que ce phénomène de radioactivité que l’on pensait limité à quelques éléments touchaient tous les éléments de la classification, depuis l’hydrogène jusqu’à l’uranium.

Peu de temps après, alors qu’Enrico Fermi pense qu’en ayant bombardé de l’uranium avec des neutrons, il vient d’inventer un élément au delà du plus lourd connu, élément artificiel de surcroit, Irène Joliot-Curie, faisant les analyses chimiques, montre que ce n’est pas si simple que ça : elle découvre une multitude de propriétés chimiques qui ne peuvent pas appartenir à un seul élément ni même à deux. L’affaire se complique au fil du temps jusqu’au jour où elle isolera du lanthane, ce qui était impensable à l’époque : certains noyaux d’uranium se cassaient donc en deux sous l’impact d’un neutron !! C’est la découverte de la fission et la possibilité de fournir une énergie par unité de masse 1 million de fois supérieure à ce que l’on savait faire jusque là !

Lieu amphi PP au CNAM Paris, 292 rue Saint Martin, Paris 3

Heure de début 18h30

IMPRIMER L'ARTICLE
IMPRIMER
conférence : "Marie et Irène Curie, deux chimistes à l’origine de la découverte de l’énergie nucléaire"

Dans la même rubrique :
A vos agendas... en septembre 2011
A vos agendas... avril 2010
4 nouvelles vidéos disponibles ...
Table ronde - débat : L’ingénierie système pour les PMEs et les petits projets
COLLOQUE : L’avenir du nucléaire
Soigner par les jeux par Michael Stora, psychanalyste
Agenda du mois de juin 2011
La couleur dans tous ses éclats
A la recherche de la matière noire
A vos agendas... en novembre 2011

Sur le web :
Histoire de la construction
Construction History
Biennale internationale de l'éducation, de la formation et des pratiques professionnelles
De nombreux événements autour du thème de la transmission
La Biennale internationale de l'éducation, de la formation et des pratiques professionnelles
Programme de la biennale


Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil
Union des Ingénieurs CNAM Association reconnue d'utilité publique (loi de 1901) Ce site est réalisé grâce au système de publication SPIP